Allergies alimentaires

Allergies alimentaires

Chez un animal allergique, son système immunitaire « hyper-réagit » à des substances étrangères (allergènes ou antigènes) auxquelles il est exposé. Ses hyper-réactions se manifestent de trois façons : des rougeurs et des démangeaisons de la peau, de la toux ou des éternuements accompagnés d’écoulements au niveau des yeux, ou des problèmes digestifs comme de la diarrhée ou des vomissements.

Qu’est-ce que l’allergie alimentaire?

L’allergie alimentaire est une hyper-réaction du système immunitaire à une particule de nourriture (souvent il s’agit de protéines). L’allergie peut se développer de façon spontanée, ainsi un aliment commun dans la diète (exemple : poulet) peut subitement déclencher des allergies.

Il existe plusieurs formes d’allergies chez les animaux (allergie par ingestion, allergie de contact, allergie par inhalation, allergie par piqûre d’insecte, etc.), et elles peuvent toutes avoir des manifestations semblables. C’est pourquoi, un test avec une diète hypoallergène est souvent requis pour différencier un problème d’allergie alimentaire d’une autre allergie (exemple : allergie aux pollens).

Comment pose-t-on le diagnostic?

Un test d’allergie alimentaire dure généralement 8 à 12 semaines. Durant cette période, l’animal n’a à sa disposition que sa nourriture hypoallergène et de l’eau fraîche (idéalement de l’eau de source). Il faut retirer tous les biscuits, les jouets de cuir, les restes de table, les vitamines ou médicaments aromatisés, les dentifrices aromatisés… Si aucune manifestation d’allergie n’est notée durant les quatre dernières semaines de test, un diagnostic d’allergie alimentaire pourra être fait. Nous pourrons alors procéder à des chalenges alimentaires pour tenter de trouver quel est l’aliment en cause, ou nous prescrirons une diète faiblement allergène pour ainsi éviter une médication de cortisone.

Il faut comprendre que si un animal se trouve dans sa période de test d’allergie alimentaire et qu’il réussi à dérober ne serait-ce qu’une petite croûte de pain, les réactions allergiques pourraient se manifester et on croirait alors, faussement, que les allergies de l’animal ne sont pas d’origine alimentaire.

Si le test avec la diète hypoallergène est réalisé adéquatement et que des manifestations cliniques sont toujours présentent (démangeaisons, vomissements, etc.), d’autres tests de dépistage d’allergies pourront être effectués (tests d’allergie cutanée) par un dermatologue.

Marche à suivre pour un test d’allergies alimentaires

  • Introduire graduellement la diète hypoallergène dans l’alimentation de votre animal sur une période de deux semaines.
  • Nourrir votre animal exclusivement avec la diète hypoallergène pendant 8 à 12 semaines.
  • Donner de l’eau de source à votre animal.
  • Retirer tout les jouets de cuir, les biscuits, les gâteries de toute sorte, les médicaments et dentifrices aromatisés ainsi que les suppléments de vitamines ou d’huile.
  • Il ne faut tricher en aucun cas, sinon le test ne pourra pas être concluant.

commentaires sont clos