La gériatrie et votre chat

La gériatrie et votre chat

Saviez-vous que votre animal entre dans ses années de maturité à compter d’environ 8 ans? À partir de cet âge, il devient donc plus propice à développer certaines maladies communes aux humains âgés telles que diabète, maladie du cœur, insuffisance rénale, hyperthyroïdie, cataractes, arthrose et cancer.  Certaines de ces maladies peuvent passer inaperçues dans leur stade précoce; c’est pourquoi les soins de santé préventifs sont très importants. Une détection précoce peut aider à la prévention de la maladie ou même diminuer la progression de la pathologie. L’examen annuel, un bilan sanguin et une analyse urinaire sont les meilleurs outils pour dépister une maladie en émergence. Puisque votre compagnon ne peut parler, nous nous basons sur vos observations pour noter tout changement correspondant à son poids, son appétit, sa défécation, sa miction, son comportement, sa peau ou son pelage et sa mobilité.

Les animaux âgés devraient avoir une alimentation spécifique adaptée à leur état de santé.  Les diverses nourritures que l’on retrouve chez les vétérinaires sont parfaitement équilibrées et adaptées aux besoins des animaux âgés.  Elles ont été spécialement mises au point par des nutritionnistes vétérinaires.  À cause de la diminution de son activité physique, votre animal a besoin d’une nourriture faible en calories (il brûlera moins de calories).  Ses besoins énergétiques diminuent d’environ 10 % par rapport à ses besoins d’adulte.  On constate donc une baisse de son métabolisme.  Il faudra faire attention de ne pas suralimenter votre animal senior car un problème d’obésité pourrait en résulter, qui par conséquent aggraverait certains problèmes de santé liés à l’âge (arthrose, insuffisance cardiaque, etc). Les diètes gériatriques sont bien balancées en vitamines, qui ont pour effet de prévenir le vieillissement grâce aux antioxydants, et en acides gras essentiels, qui sont indispensables pour la santé de la peau et du pelage.

geriatrue-maladie-paroLors de l’examen de santé, votre vétérinaire regarde l’état des dents de votre animal.  En vieillissant, la majorité des animaux se retrouvent avec de grandes accumulations de tartre sur les dents.  Le tartre n’est pas uniquement un problème esthétique, mais un réel problème de santé.  Le tartre s’accumule en permanence et s’infiltre souvent sous la gencive pour l’irriter et la fragiliser.  Il en résulte une gingivite (inflammation de la gencive) qui se reconnaît par la couleur rouge des gencives.  Par conséquent, des saignements au moment des repas, des infections buccales, des abcès, une mauvaise haleine, des dents totalement rongées par des caries, des dents branlantes, tombantes ou même des dents qui ne tiennent dans la bouche que par la couche de tartre peuvent survenir lors de mauvaise hygiène dentaire.

Même s’il ne l’exprime pas, votre compagnon souffre forcément lorsque le tartre devient important.  De plus, les bactéries, qui se retrouvent dans le tartre, peuvent passer dans le sang et se loger dans plusieurs organes (cœur, reins), contribuant ainsi au développement de maladies qui peuvent être graves (insuffisance cardiaque et rénale).  Si les dents de votre animal sont recouvertes de tartre, il serait bon de songer au détartrage.

Surveillez tous les signes de changements physiques ou de comportement chez votre animal.  Si vous répondez OUI à l’une de ces affirmations, consultez votre vétérinaire.

  • Mon animal boit plus souvent;
  • Mon animal urine plus souvent;
  • Mon animal perd ses habitudes de propreté;
  • Mon animal change ses habitudes alimentaires (mange plus ou mange moins);
  • Mon animal a perdu du poids ou a eu un gain de poids;
  • Mon animal présente des changements dans son comportement et/ou de son niveau d’activités;
  • Mon animal présente de la raideur ou une boiterie persistante;
  • Mon animal a de la difficulté à monter les escaliers;
  • Mon animal a de la difficulté à sauter;
  • Mon animal halète beaucoup après avoir marché;
  • Mon animal a développé une toux;
  • Mon animal manifeste une mauvaise haleine et/ou des gencives rouges ou enflées;
  • Mon animal présente des bosses ou masses;
  • Mon animal présente des changements dans son pelage ou sa peau;
  • Mon animal modifie ses habitudes de sommeil; il dort plus souvent ou dort durant la journée et est actif la nuit;
  • Mon animal participe moins à la vie familiale;
  • Mon animal semble désorienté;
  • Mon animal n’accueille plus les membres de sa famille;
  • Mon animal ne semble pas bien voir ou se cogne contre des objets lorsqu’il se trouve dans un environnement inhabituel;
  • Mon animal semble avoir de la difficulté à déféquer ou uriner;
  • Mon animal n’est simplement pas lui-même.

Si vous avez des questions au sujets de la santé de votre animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous (450 449-7277), il nous fera plaisir de vous répondre.


commentaires sont clos