La rage : un risque pour votre chat

La rage : un risque pour votre chat

La rage est une maladie virale qui s’attaque au système nerveux central des mammifères, y compris les humains. Le virus est transmis par morsure. Une fois que les symptômes apparaissent, la rage est toujours fatale chez les animaux et les personnes. Au Canada, les animaux qui en sont le plus souvent le vecteur sont les renards, les mouffettes, les chauves-souris et les ratons laveurs. Les animaux domestiques, tant qu’à eux, représentent une source importante d’infection humaine par la rage.

Les risques

rage-chauffe-sourisÀ chaque année, au Québec, on répertorie un peu plus d’une vingtaine de cas de rage chez les animaux. Depuis 2002, les chauves-souris sont les animaux les plus souvent atteints. Hors, ce petit mammifère est bien présent dans le milieu urbain, et il se faufile partout. Il n’est pas rare de retrouver un nichoir de chauves-souris dans un entre-toit en plein milieu urbain. Une petite bête qui s’est glissée par une porte entrouverte peut très bien se retrouver dans la maison.

Au Québec, on estime que près de 7 % des chauves-souris sont porteuses de la rage. Quand on sait que les morsures infligées aux chats et aux chiens par ces petits mammifères sont généralement indolores et ne laissent souvent aucune trace visible sur le chat ou le chien qui aurait été mordu, on reconnaît l’importance de la vaccination antirabique chez tous les animaux de compagnie.

Les animaux domestiques sont des hôtes accidentels de la rage, mais ils constituent malheureusement l’intermédiaire le plus fréquent par lequel l’humain peut être contaminé. Au Québec, toute morsure infligée par un animal domestique se doit d’être signalée à Agriculture Canada ou à la Direction de la santé publique. Un vétérinaire procédera alors à l’évaluation de la situation. L’animal mordeur sera mis en quarantaine sous observation. Si celui-ci présente des signes de rage ou que sa vaccination antirabique n’est pas à jour, une autopsie pourrait être exigée. En effet, le diagnostic de la rage ne peut être effectué qu’en analysant un prélèvement du cerveau.

La vaccination

Pour prévenir la rage chez les animaux domestiques et ainsi diminuer le risque de transmission du virus aux humains, il existe un vaccin efficace administré par injection. De plus en plus, votre vétérinaire insistera sur l’importance de vacciner tous les animaux domestiques susceptibles de contracter le virus, ce qui inclus évidemment les chiens et les chats d’extérieurs et d’intérieurs et les furets.

Le risque n’en vaut pas la peine. Faites vacciner votre animal contre la rage.


commentaires sont clos