Trucs et astuces pour votre nouveau chiot

Trucs et astuces pour votre nouveau chiot

 

L’ABC de la propreté

Trois mots clés pour un apprentissage réussi de la propreté : patience, heures fixes et confinement. L’apprentissage de la propreté peut se faire dès l’âge de huit semaines. 

Patience : Il est certain que toutou va s’échapper à quelques reprises dans la maison. Il ne faut pas oublier qu’à son âge, les chiots n’ont pas un parfait contrôle sur leurs sphincters. Les petites races sont généralement plus difficiles à rendre propres.  Il faut parfois jusqu’à cinq ou six mois d’efforts.

Heures fixes : Il est important de sortir votre chiot souvent et selon un horaire strict. Il est conseillé de le sortir immédiatement après son réveil, après un exercice, 15 à 20 minutes après un repas et avant la nuit. Il ne faut pas seulement ouvrir la porte de la cour pour apprendre à votre chiot la propreté; il faut sortir avec lui. Il est très important de sortir avec votre chien et de rester auprès de lui tant et aussi longtemps qu’il n’a pas fait ses besoins. Aussitôt qu’il fait ses besoins, il faut le récompenser. Plus la récompense est grande plus le chiot va apprendre vite. On doit dire : « Bon chien, ah oui c’est un bon toutou! » en s’exclamant (au risque d’avoir l’air fou devant nos voisins!). En même temps, on caresse le chiot sur la tête et on lui présente une récompense (un biscuit, un morceau de fromage, etc.). Ainsi, le chiot va associer le fait de faire ses besoins à un moment de joie et de récompenses. « Quel plaisir de venir faire mon pipi ici » va-t-il penser. Par contre, si vous attendez toutou sur la galerie pendant qu’il va faire ses besoins au fond de la cour et que vous ne le récompensez que lorsqu’il rentre à la maison il va associer la récompense au fait de rentrer dans la maison, et non pas au fait de faire ses besoins dehors.

Confinement : Confiner votre chiot dans un espace restreint aidera à lui apprendre la propreté. Si vous vous absentez, vous pouvez confiner le chiot dans sa cage ou dans une petite pièce comme la salle de bain. Un chiot qui est laissé en cage va, de nature, essayer de se retenir. En fait, il ne veut pas uriner ou déféquer là où il dort. Il est certain que si vous laissez toutou dans sa cage du matin jusqu’au soir, il risque de s’échapper quand même. Aussi, si vous choisissez une cage trop grande, il risque de se faire un petit coin pour dormir, un petit coin pour jouer et manger et un coin pour faire ses besoins. La punition est à éviter. Le fait de mettre le museau de toutou dans son urine ne donnera rien. Si vous punissez votre chiot à votre retour parce que vous avez découvert des selles sur le divan, cela ne donnera rien de positif. En fait, le chiot risque d’associer la punition à votre retour plutôt qu’à son dégât. Très vite, lors de votre retour, il prendra un air de soumission, ce qui pourrait vous laisser croire à tort qu’il sait qu’il a fait une bêtise. Donc, à moins que vous ne preniez votre chiot sur le fait, la punition ne l’aidera pas à apprendre la propreté.

Obéissance

chiot-obeissance

Il est très important que votre chiot sache que c’est vous le « maître », celui qui prend les décisions, et non pas lui. En effet, ceci est essentiel pour que vous ayez un bon compagnon, et non un chien qui vous terrorise et qui veut mordre. Voici quelques trucs qui feront comprendre au chiot que le maître c’est vous : 

  • Caressez le chiot lorsqu’il mange et mettez un biscuit au même moment dans son bol;
  • Faites asseoir votre chien avant toutes interactions ou demandes qu’il fait envers vous;
  • Si votre chiot mordille, dites « ouch » d’un ton ferme et retirez votre main à chaque fois. Si au bout de deux à trois semaines le chiot vous mordille encore, dites « ne mord pas » d’un ton ferme et quittez la pièce. Il n’y a pas pire punition pour un chiot que d’être ignoré.

Il est fortement recommandé de prendre des cours d’obéissance avec votre chiot. Ces cours ne s’adressent qu’indirectement aux chiots; ils sont principalement pour les maîtres qui vont apprendre à bien s’y prendre et bien communiquer avec leur nouveau compagnon. Avoir un bon contrôle de votre chien en toutes circonstances est de votre responsabilité.

Alimentation

chiot-alimentationAfin que votre chiot soit en santé et se développe normalement, l’emploi d’une nourriture dite pour chiots est essentiel. La quantité quotidienne à lui donner peut être divisée en deux ou trois repas. De cette manière, il sera plus facile pour vous de planifier ses sorties pour ses besoins. Pour les chiots de grandes tailles, une nourriture pour chiots de « grandes races » est recommandée. En effet, cette moulée est moins calorique que les autres moulée pour chiot et le rapport calcium/phosphore est moins élevé afin d’éviter une croissance excessive de l’ossature. Le changement pour une nourriture adulte ce fait environ à l’âge de 9 à 10 mois. De l’eau fraîche doit aussi être à la disposition de votre chien en permanence pour éviter la déshydratation.

Jouets

Ne donner qu’un ou deux jouets au chiot afin qu’il apprenne clairement ce qu’il peut mâchonner. Choisissez des jouets qui ne portent pas à confusion. Si vous lui donnez une paire de vieilles chaussures pour jouer, ne vous attendez pas à ce qu’il épargne votre nouvelle paire! De plus, éviter de donner des jouets trop petits pour la taille du chien pour ne pas qu’il risque de les avaler.

Entretien général d’un chien

  • chiot-entretienNettoyer les oreilles une fois par mois avec une solution nettoyante et de la ouate.
  • Couper les griffes aux deux semaines.
  • Le brosser et peigner deux à cinq fois par semaine. Ainsi vous éviterez que votre chien se retrouve avec des nœuds qui provoquent beaucoup d’inconfort, surtout chez les chiens à poils longs. Pour les chiens à poils courts, cela diminuera les poils dans la maison.
  • Brosser les dents quatre à sept fois par semaine : s’il est habitué jeune, le chien peut très bien se laisser faire. Utiliser uniquement un dentifrice pour chiens et une brosse à dents à poils doux. Si la tâche est ardue, des nourritures et des os à mâcher existent sur le marché afin d’éviter l’accumulation de tartre.
  • Ne pas donner de bain sans raison. Un chien ne devrait pas être lavé plus d’une fois par mois car le sébum de la peau est retiré lors de l’intervention.

Soins Vétérinaires

chiot-soins-veterinaires1Durant la première année, le chiot devra recevoir trois vaccins. Le premier à deux mois, le second à trois mois et le dernier à quatre mois. Par la suite, la vaccination est annuelle. De plus, un vermifuge de base doit être donné car les parasites intestinaux sont choses courantes chez les chiots. Une analyse des selles est recommandée lors de leur première visite chez le vétérinaire.

Pour ce qui est de la stérilisation, elle s’effectue généralement entre l’âge de quatre mois et quatorze mois. La race, le sexe et les faiblesses articulaires individuelles sont des facteurs pouvant faire varier les recommandations d’âge de stérilisation. Un bilan sanguin est fortement suggéré avant de procéder à l’anesthésie générale. Lors de la stérilisation, les dents de bébé qui ne seront pas tombées seront extraites. Pour les chiots de grandes races, nous conseillons de procéder à une radiographie des hanches en même temps que la stérilisation. Un traitement sera institué si besoin est. Si vous le désirez, il est possible de vous munir d’une police d’assurances pour couvrir les soins vétérinaires de votre nouveau compagnon.

Durant la saison estivale, nous recommandons le traitement contre les vers du cœur du mois de juin au mois de novembre (ou toute l’année s’ils passent leurs hivers en Floride!) et contre les puces. Plusieurs médicaments sont sur le marcher pour protéger votre animal des ces petits envahisseurs. Si vous avez des questions au sujet de ces médicaments ou si vous avez besoins de conseils, n’hésitez pas à communiquer avec nous  (450 449-7277), il nous fera plaisir de vous répondre.


commentaires sont clos