Les allergies environnementales (atopie ou dermatite atopique)

Les allergies environnementales (atopie ou dermatite atopique)

Qu’est-ce que la dermatite atopique?

La dermatite atopique est une allergie à des substances de l’environnement telles que le pollen, les acariens, les plumes. Cette allergie est caractérisée par une inflammation de la peau chez les chiens de jeune âge (entre 2 à 6 ans) génétiquement prédisposés. Parmi les races prédisposées, on retrouve le boxer, le labrador, le west highland white terrier, le golden, le berger allemand, le bulldog français, le cocker, le caniche, le bullterrier, etc

 

Quels sont les symptômes?

Le symptôme classique des allergies est la démangeaison. Votre chien peut entre autres se gratter, se frotter, se mordiller, se lécher ou se toiletter de façon excessive. Avec ces démangeaisons, on peut aussi noter des rougeurs, des boutons ou des plaques rouges au niveau de la peau. Des otites, des conjonctivites ou des problèmes de glandes anales à répétition peuvent aussi indiquer une allergie. Lorsque l’allergie devient plus marquée ou chronique, il peut y avoir une perte de poils, la peau peut devenir rouge, croûtée, épaissie ou plus foncée.

Une fois la peau fragilisée par l’inflammation, une infection secondaire bactérienne ou à levures peut venir compliquer la condition.

Les allergies environnementales peuvent être saisonnières (pollen) ou persister tout au long de l’année (acariens).

Comment savoir si mon chien souffre d’atopie?

Il n’y a pas de test spécifique pour diagnostiquer la dermatite atopique. En effet, le diagnostic est plutôt basé sur les symptômes, l’historique de ceux-ci et la réponse au traitement. Un examen complet et un examen dermatologique est primordial car il est important d’avoir éliminé les autres causes de démangeaisons avant de soupçonner une allergie environnementale.

Il existe des tests qui permettent d’identifier les allergènes qui causent les symptômes chez notre chien. Le test d’allergie intradermique est effectué par les dermatologues et consiste à injecter de très petites quantités d’allergènes sous la peau afin de voir la réaction de celle-ci. Le test d’allergie sérologique est une prise de sang dont l’analyse consiste à identifier des anticorps spécifiques contre certains allergènes. Ces tests ne sont pas utilisés afin de diagnostiquer la présence d’une allergie environnementale. Ils sont plutôt utilisés afin d’identifier des allergènes spécifiques afin de considérer un traitement d’immunothérapie.

Comment peut-on contrôler les symptômes?

Si on veut complètement éliminer les allergies de notre chien, il faudrait éviter tout contact avec l’allergène en cause. Pour les allergies environnementales, cela implique un grand défi car on n’a aucun contrôle des allergènes dans l’air et que les animaux peuvent souvent être allergiques à plusieurs choses.

Pour cela, il est important de noter que les traitements suivants sont proposés dans le but de contrôler les symptômes causés par les allergies et non de les guérir. Étant donné que les symptômes réapparaîtront à chaque année ou seront présents tout au long de l’année, une approche multimodale (plus d’une modalité de traitement) est souvent recommandée pour mieux contrôler les symptômes.

Stéroïdes (prednisone, prednisolone, dexaméthasone): les stéroïdes sont très efficaces pour contrôler des symptômes reliés aux allergies. Cependant, dû à leurs effets secondaires, ils ne sont pas recommandés à long terme. Une dose décroissante est alors souvent prescrite.

Alternatives aux stéroïdes: (apoquel, cytopoint, atopica): plusieurs médicaments très efficaces sont maintenant disponibles avec peu ou pas d’effets secondaires. Ces médicaments remplacent les stéroïdes en cas d’allergie chez le chien et peuvent être donnés soit en comprimé (à dose décroissante) ou en injection (environ aux 4 semaines).

Antibiotiques ou antifongiques : si une infection de la peau s’ajoute aux symptômes, des antibiotiques ou des antifongiques (levures) pourront être ajoutés aux traitements.

Acides gras essentiels (Omégas): peuvent aider certains chiens à diminuer l’intensité des démangeaisons après plusieurs semaines de leur intégration aux traitements.

Soins topiques: lorsque notre chien est allergique, certains produits peuvent aider à renforcer sa barrière cutanée sans toutefois régler l’allergie. Des crèmes, shampoings, vaporisateurs ou onguents peuvent alors être prescrits conjointement avec d’autres médicaments afin d’aider les symptômes.

Hyposensibilisation/Immunothérapie: Lorsqu’un test d’allergènes a été effectué (test intradermique ou test sérologique), il est alors possible de préparer des vaccins à administrer de façon répétée. L’immunothérapie fonctionne chez environ 75% des animaux. Cependant, 50% d’entre eux auront quand même besoin de médicaments pour avoir un meilleur contrôle, à plus petite dose.

Si vous avez des questions ou si vous désirez avoir plus d’informations concernant les allergies, n’hésitez pas à communiquer avec nous (450 449-7277), il nous fera plaisir de vous répondre.


commentaires sont clos