L’hyperthyroïdie féline

L’hyperthyroïdie féline

Qu’est ce que l’hyperthyroïdie féline?

La glande thyroïde est située au niveau du cou. Elle joue un rôle important dans la régulation du métabolisme corporel. L’hyperthyroïdisme est un désordre caractérisé par une surproduction de l’hormone thyroïdienne (la T4) . Lorsque des niveaux excessifs de T4 sont retrouvés dans le sang, le métabolisme corporel accélère grandement.

L’hyperthyroïdisme est une maladie relativement fréquente chez les chats de plus de sept ans. L’examen de l’animal démontrera souvent la présence d’une glande thyroïde plus grosse. Seulement 2 % des masses retrouvées sur la thyroïde sont des cancers malins.

Quels sont les symptômes?

Le métabolisme élevé fait en sorte que le chat brûle beaucoup de calories. Ainsi, on se retrouve avec un minou qui a un appétit vorace, mais qui maigri. Une hypertension accompagne généralement l’hyperthyroïdisme. Cette hypertension persistante peut entraîner des dommages plus ou moins permanents à différents organes (foie, reins, cœur, etc.). Plusieurs chats vont également démontrer une soif accrue et une augmentation du volume d’urine produite. De la diarrhée et des problèmes de pelage peuvent être notés. À la fin de sa progression, la maladie peut entraîner des nausées, une déshydratation et une anorexie.

Comment savoir si mon chat souffre d’hyperthyroïdisme?

Si le vétérinaire note des signes chez votre chat pouvant suggérer un hyperthyroïdisme, il vous proposera une analyse sanguine complète ainsi qu’un dosage sanguin de la T4. Une analyse urinaire et une radiographie cardiaque pourraient aussi se révéler nécessaires. Une imagerie par scintigraphie peut, dans certains cas, compléter le diagnostic.

Quel est le traitement de l’hyperthyroïdisme?

Le traitement utilisant de l’iode radioactif est sans doute le plus efficace. Il est disponible dans quelques centres de référence au Québec. Il nécessite l’hospitalisation de votre animal pour un minimum de sept jours. Ce traitement est efficace, sécuritaire et sans douleur pour l’animal.

On peut procéder à l’excision chirurgicale de la thyroïde affectée. Cette procédure est réalisée par des chirurgiens spécialisés dans un centre de référence.

L’utilisation d’une nourriture thérapeutique peut dans certains cas suffire à bien contrôler l’hyperthyroïdisme.

Enfin, un contrôle médical est disponible. Il s’agit d’administrer du méthimazole (Tapazole) par la bouche ou en liquide à verser sur la peau.  Après quelques semaines de traitement, un dosage sanguin de la T4 est réalisé afin de vérifier l’efficacité du traitement. Selon les résultats obtenus, le dosage pourra être ajusté. Ce traitement ne doit pas être arrêté sans en aviser votre vétérinaire. Un chat hyperthyroïdien devra recevoir du méthimazole toute sa vie. Des dosages sanguins de la T4, une évaluation de la fonction rénale et hépatique, une hématologie et une mesure de la pression sanguine seront requis aux 6 à 12 mois selon l’âge et la stabilité de l’animal.

Des vomissements, une léthargie temporaire et des démangeaisons faciales peuvent être notés à la suite de l’administration de méthimazole. Des problèmes de foie, du système immunitaire et de la coagulation ont déjà été rencontrés.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes au sujet de la santé de votre chat, n’hésitez pas à communiquer avec nous (450 449-7277), il nous fera plaisir de vous répondre.


commentaires sont clos