Les parasites

Les parasites

Attention! Banlieues et parasites vont de paire

Le beau temps est de retour et vous vous prometter de profitez du plein air cet été avec votre animal de compagnie : bain de soleil et barbecue dans la cours, promenade dans le boisé, jeux sur la berge, escapade au chalet… Mais attention! L’arrivée de la belle saison souligne aussi le retour en force d’une pléiade de parasites : moustiques et ver du cœur, puces, tiques, vers à crochet, vers rond, vers plats, mites…

Les chiens et les chats d’extérieur sont particulièrement à risque de se contaminer, qu’ils soient en milieu urbain ou rural. Il est souhaitable d’administrer des traitements pour prévenir le ver du cœur, les puces et les vers intestinaux de façon régulière.

Le ver du cœur

Le ver du cœur est un parasite sanguin transmis par une morsure de moustique. Les canidés (chiens, coyotes) sont les animaux les plus atteints par ce parasite. Le ver prend la forme d’un grand vermicelle et se loge dans le cœur et les artères. La grande région métropolitaine et ses banlieues sont les zones les plus à risque au Québec. À Boucherville, la cohabitation de cerfs de Virginie et de coyotes dans les boisés environnants sont une source réelle de contamination. Un traitement préventif mensuel administré aux chiens durant la saison des moustiques s’avère sécuritaire et efficace. Les médicaments disponibles sur le marché québécois sont le Heartgard (cubes à croquer au bœuf), le Interceptor (comprimés à croquer au bœuf), le sentinel (comprimés à croquer au bœuf qui assure également la prévention contre les puces) et le Advantage multi (fioles de liquide à verser sur le poils, qui agissent également pour la prévention des puces et des mites). Les chats sont beaucoup plus résistants à ce parasite et les cas de transmission demeurent anecdotiques. C’est pourquoi, pour l’instant, la prévention de routine n’est pas recommandée pour les chats au Québec.

Il est à noter que si votre chien visite des pays du Sud (Floride) durant les mois d’hiver, il devra recevoir la prévention pour les vers du cœur durant son séjour à l’étranger.

Avant de recevoir la médication, tous les chiens doivent être examinés annuellement par un vétérinaire et subir un test sanguin qui vise à dépister la présence de microfilaires sanguins (larves de vers du cœur). Si l’animal reçoit les médicaments prescrits de façon adéquate durant la saison, les prises de sang seront réalisées aux deux ans.

Les puces

parasites-pucesLes puces sont des petits insectes se nourrissant de sang. Elles se multiplient rapidement et elles survivent plusieurs mois dans votre gazon, vos tapis, vos meubles… Les puces infestent les chats, chiens, furets, lapins. Assoiffées, elles se contenteront d’un repas de sang humain. Les puces sont désagréables et elles peuvent provoquer de graves réactions allergiques, transmettre des vers intestinaux et des parasites sanguins et dans certains cas provoquer de l’anémie. Il existe une panoplie de produits pour lutter contre les puces. Les plus efficaces sont les produits à verser une fois par mois sur le pelage de votre animal. Ils sont sécuritaires et tuent la puce au contact, donc il y a aucun risque d’infestation. On retrouve également des produits sous forme de comprimés pour chiens (Program) et sous forme d’injection pour chat qui controlent les puces en les stérilisant. Ainsi, les œufs pondus ne pourront éclore et entrainer une infestation. Toutefois, évitez les colliers à poudre qui s’avèrent peu efficaces et potentiellement toxiques. Soyez également vigilant avec les anti-puces pour chiens en vente en animalerie qui peuvent être toxiques pour les chats.

Les vers intestinaux

parasites-versLes vers intestinaux causent généralement des crampes abdominales et des selles molles. Ils se retrouvent sur l’herbe que votre animal aime grignoter, dans le carré de sable du parc, dans la souris que minet vient de dévorer, dans le lait maternel de la chienne et de la chatte, dans les selles du raton-laveur qui est venu dévaliser vos poubelles. Certains de ces parasites intestinaux sont transmissibles aux humains. Les animaux devraient recevoir une vermifugation régulière. Les chiots et chatons devraient tous subir un traitement de vermifugation. Les chats chasseurs devraient être vermifugés régulièrement, de même que les chiens allant à l’extérieur.

Les tiques

parasites-tiquesLes tiques sont des insectes suceurs de sang. On les retrouve principalement dans les boisés et les terrains aux herbes hautes. Elles attendent sur une plante le passage d’un animal, s’y accrochent, le mordent et sucent son sang pendant trois à quatre jours. Après avoir quintuplé de taille et s’être gorgée de sang, la tique se détache de l’animal et retourne dans la nature pour pondre ses œufs.

Pendant son repas de sang, la tique injecte des anticoagulants. Sa salive peut malheureusement aussi transmettre diverses maladies dont la maladie de Lyme.

Il est recommandé d’enlever rapidement toute tique détectée sur votre animal. Nous recommandons de vérifier s’il y a eu transmission de maladies par un dépistage sanguin (snap 4Dx).

Si vous côtoyez des zones à risque (boisés, champs, terrains vagues), votre chien pourrait bénéficier d’une prévention contre les tiques disponible sous forme de gouttes à verser ou cube à mâcher.

Les régions de la Côte-Est Américaine, des Cantons-de-l’Est et de la Montérégie sont les régions les plus à risques pour la transmission de la maladie de Lyme.

Pour un été en toute quiétude, consultez votre professionnel de la santé animale. Il saura élaborer avec vous la prévention parasitaire la mieux adaptée à votre compagnon.


commentaires sont clos