L’alimentation

L’alimentation

Les aliments pour animaux offerts sur le marché sont si nombreux, qu’il est souvent difficile de faire un choix. Malheureusement, les normes d’étiquetage des sacs de nourriture ne permettent pas aux propriétaires d’animaux  d’obtenir toute l’information requise. Le choix d’une diète est donc souvent guidé par la recommandation d’un commis de magasin ou par l’esthétisme de l’emballage, plutôt que sur  les bienfaits que peut procurer cette diète.

Vous pouvez faire un choix plus sensé en vous référent aux points suivants :

  1. Assurez-vous de retrouver sur l’emballage les coordonnées de la compagnie qui fabrique la nourriture. Si aucune adresse ou téléphone ne figure sur l’emballage, n’achetez pas cette nourriture.
  2. Assurez-vous que la nourriture répond aux normes de l’AAFCO. L’AAFCO c’est un peu comme le Guide Alimentaire Canadien. Une nourriture qui répond aux normes n’est pas nécessairement adéquate pour votre animal, mais une nourriture qui n’arrive pas à obtenir l’accréditation de l’AAFCO n’offre aucune garantie minimale.   aafco
  3. Assurez-vous que la nourriture correspond au stade de vie de votre animal. Les nourritures pour chiot et chienne en gestation ou chaton et chatte en gestation sont beaucoup trop riches en minéraux, gras et protéines pour un animal adulte ou senior. Une nourriture dite «tous stades de vie» répond rarement aux besoins nutritionnels réels des animaux pour une alimentation à long terme et elle devrait être évitée.
  4. Ne vous laissez pas séduire par la liste des ingrédients. Les fabricants peuvent choisir d’énumérer les ingrédients sous leur forme humide ou leur forme sèche. Si le premier ingrédient de la liste est « Poulet frais» il est certains qu’une fois déshydraté et incorporé aux croquettes, cet ingrédient deviendra plus léger et se retrouvera plus bas sur la liste. Certains fabricants utiliseront aussi la fragmentation pour camoufler un ingrédient présent en grande quantité mais de moindre valeur : «riz entier, son de riz, farine de riz». Nul doute que cette diète contient beaucoup de riz, si toutes les appellations avaient été regroupées sous le mot «riz» l’ingrédient se serait sans doute retrouvé au premier rang de la liste. En cas de doute, contactez la compagnie et demandez la liste d’ingrédients sur une base de matière sèche.
  5. Si vous souhaitez offrir à votre animal une nourriture dentaire éprouvée, rechercher le sceau du VOHC. vohc
  6. Favorisez les nourritures testées par essai d’alimentation plutôt que formulées. Les nourritures testées ont été offertes à des animaux pendant une période déterminée. La santé des animaux, la digestion de la nourriture et l’appétence ont été évalués. Alors que les diètes formulées ont seulement été élaborées dans un bureau. Les nourritures formulées offrent donc moins de garantie quant à la biodisponibilité des ingrédients.
  7. Ne boudez pas le maïs. Il est faux de prétendre que le maïs est un ingrédient de remplissage sans apport nutritif. Le maïs offre des protéines, de l’énergie et de l’acide linoléique, un acide gras essentiel pour les chats et les chiens. À poids égal, la teneur en antioxydants du maïs est deux fois plus élevée que celle d’une pomme. Lorsque moulu, le maïs est une source de protéines hautement digestibles. Jusqu’à 94% s’il est finement moulu.
  8. Ne boudez pas les grains comme le blé. Le Setter Irlandais est la seule race connue, susceptible de souffrir d’intolérance au Gluten. Une maladie héréditaire rare.
  9. On peut retrouver des grains dans l’alimentation des chats, mais un régime strictement végétarien causera des carences alimentaires graves. Les nourritures végétariennes peuvent être données aux chiens, mais pas aux chats.
  10. Évitez les nourritures sans agent de conservation. Le rancissement des huiles peut se faire rapidement lorsque l’emballage est ouvert. Les toxines nuisent à la santé de votre animal. Les agents de conservation permettent de préserver la qualité de l’aliment et éviter le rancissement. Les produits les plus utilisés sont les tocophérols (vit E), les épices et l’acide citrique.
  11. Les sous-produits ne sont pas nécessairement de moindre qualité. Un sous-produit est tout simplement « quelque chose qui est produit durant la fabrication d’un autre produit»
  • La vitamine E est produite durant la transformation du soya
  • Le gras de poulet est un sous-produit de l’industrie du poulet
  • Le foie de porc, le foie de poulet et le foie de bœuf sont des sous-produits de viande
  • La pulpe de betterave est un résidu séché provenant des betteraves à sucre
  • La pulpe de tomates provient de la peau et des graines des tomates
  1. Ne vous laissez pas berner par le terme : Grade Humain. Il n’existe aucune réglementation pour cette appellation. De même que pour Nourriture Naturelle, Holistique et Premium. Il s’agit de termes accrocheurs sans aucune valeur garantie.
  2. La nourriture crue vous intéresse peut-être? Sachez que ce type d’alimentation est endossé par peu de vétérinaires en raison des risques pour la santé publique et des manques d’évidence scientifique en ce qui a trait aux bienfaits de cette nourriture.
  • Vous avez 15 fois plus de risques de vous contaminer au E.coli si votre chien est nourri au cru, plutôt qu’aux croquettes
  • Lavage à la maison ne suffit pas à éliminer les pathogènes. On doit utiliser des brosses et du javellisant (bols, planchers, endroits souillés par les selles…)
  • Salmonella spp. survie plus de 7 jours à la température pièce
  • La congélation et la déshydratation n’éliminent pas le risque de contamination

 

N’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire ou aux techniciennes de l’hôpital vétérinaire afin de trouver la nourriture qui répond à vos attentes et assure une bonne santé à votre animal.


commentaires

  1. Best Writing Service

    Get an expert academic writing assistance. We can write any paper or post on any subject within the tightest deadline.