La rage

La rage

La rage est une maladie mortelle qui peut affecter les mammifères et l’homme. Elle est provoquée par un virus qui se retrouve dans la salive et le système nerveux, d’où l’apparition de signes nerveux spécifiquement. La transmission se fait donc par contact direct ou indirect (particules du virus dans l’air) entre la salive et une plaie ou une muqueuse (ex: bouche, nez, oeil).

Chez les animaux, on a répertorié au Québec 160 cas de rage entre 2004 et 2008. Le raton-laveur était infecté dans 81 cas et la chauve-souris, dans 47 cas. Parmi les autres animaux pouvant être porteurs, on retrouve la moufette, le renard, le chat, le chien et le loup.

Chez l’homme, depuis 1956, on a répertorié au Québec qu’un seul cas de rage en 2000, transmis par une chauve-souris.

Les moyens de prévention:

Pour diminuer les risques de transmission de la rage à son animal de compagnie:

  • Faire vacciner son compagnon (chat, chien, furet) s’il peut avoir potentiellement un contact direct avec un animal de la faune.
  • Ne pas encourager son animal à approcher ou chasser les chauves-souris ou tout autre animal sauvage.
  • Si l’on soupçonne qu’il y a eu un contact entre son animal domestique et un animal sauvage potentiellement infecté: porter des gants pour nettoyer avec de l’eau et du savon la plaie de son animal. Communiquer ensuite rapidement avec son vétérinaire afin qu’il puisse aviser le vétérinaire responsable de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Pour diminuer les risques de transmission de la rage à l’homme:

  • Ne jamais toucher une chauve-souris ou tout autre animal de la faune, vivant ou décédé, ni s’en approcher.
  • Éviter de nourrir les animaux de la faune.
  • Ne pas adopter un animal de la faune orphelin.
  • Communiquer avec Services Québec au 1 877 644-4545 pour signaler

un animal de la faune décédé ou ayant un comportement suspect (désorienté, paralysé, moribond ou agressif).

Ÿ Apprendre aux enfants à ne pas approcher, toucher ou caresser un animal de compagnie ou de la faune qu’il ne connaît pas afin de diminuer les risques de morsure.

S’il y a un risque qu’une chauve-souris ou un animal de la faune ait pu transmettre la rage par contact direct ou indirect, se diriger rapidement vers un centre de santé. Le risque de transmission de la rage sera établi et la décision d’administrer ou non un vaccin sera prise par le médecin traitant.

Réf.: MAPAQ


commentaires sont clos