Arrêt du dégriffage (onyxectomie) chez le chat à L’HVDS

Arrêt du dégriffage (onyxectomie) chez le chat à L’HVDS

Pourquoi HVDS choisit de mettre fin à cette chirurgie?

Le dégriffage est une intervention «non médicalement requise» , qui consiste à amputer la dernière phalange (3e phalange) du doigt du chat. Elle n’est pas effectuée dans le but essentiel d’améliorer la santé de l’animal ou encore d’éviter des problèmes de santé éventuels. Elle est d’abord effectuée pour répondre aux besoins des propriétaires dans certaines circonstances. Il faut comprendre que la décision d’arrêter cette chirurgie n’est aucunement un jugement personnel envers les propriétaires qui considèrent recourir à cette intervention ou qui s’interrogent au sujet de cette chirurgie. En tant que professionnels de la santé soucieux du bien-être animal, notre décision se base principalement sur notre éthique et les avancés scientifiques qui montrent que cette procédure pourrait entraîner des conséquences considérables pour l’animal.


Conséquences et risques à considérer 

Conséquences physiques possibles :

  • Arthrose développée plus tôt dans la vie du chat;

  • Contractures des doigts;

  • Douleurs fantômes;

  • Sensibilité et/ou inconfort aux pattes;

  • Ulcères/blessures sur les coussinets;

  • Changement de la démarche, donc possibilité de douleurs référées au reste du corps;

  • Corne sur les coussinets (bien que cela soit possible chez les chats non-dégriffés, les chats dégriffés semblent prédisposés à en développer);

  • Plus de difficulté à bien étirer la colonne vertébrale;

  • Plus rarement et selon la technique chirurgicale utilisée, repousse d’une partie de l’os. 

Conséquences possibles sur le comportement :

 

  • Malpropreté (urinaire et/ou fécale) et aversion à la litière;

  • Agression (davantage de morsures) soit à cause de la douleur ou parce que les propriétaires ne respectent pas les avertissements manifestés par l’animal lorsqu’il ne veut pas se faire flatter, se faire prendre, lorsqu’il veut dormir, etc.


Le besoin de « faire ses griffes » est un comportement normal et naturel chez les félins. En plus de permettre d’entretenir les griffes, ce comportement permet au chat de se détendre, de s’étirer et de marquer son territoire.

De plus, sachez que nous avons étudié la question des abandons félins. otre décision s’appuie sur des études qui montrent que les principales raisons d’abandon chez les chats sont l’agressivité et la malpropreté. Ces mêmes études montrent que les chats qui ont encore leurs griffes ne sont pas plus abandonnés par leurs propriétaires.

Pour toutes ces raisons, nous avons pris la décision de cesser cette intervention. 

 

Pour plus de détails vous pouvez consulter le lien suivant :  LIEN

Ainsi que notre chronique sur les alternatives possibles au dégriffage :  CHRONIQUE


Pour toute interrogation, n’hésitez pas à communiquer avec
notre équipe de comportement félin au 450-449-7277 . 


commentaires sont clos